Hyperfréquences : les sans-fil mais pas que


L’étude des Hyperfréquences en Géobiologie s’adresse aux ondes électromagnétiques au delà de la centaine de MHz. Ici on s’intéresse à la gamme des microondes sur environ 300 MHz à 300 GHz, situées après les Basses Fréquences (cf. Electricité Domestique 50 Hz) et avant l’infrarouge, la lumière visible et l’ultraviolet, puis les rayonnements ionisants (cf. Radioactivité) :

Hyperfréquences
Spectre d’occupation des fréquences micro-ondes

Nature des rayonnements

L’énergie d’une onde électromagnétique est directement proportionnelle à la fréquence de l’onde : Energie = h * Fréquence (eV).

L’impact énergétique de ces ondes sera donc en relation directe avec sa fréquence, avec une nocivité accrue pour les ondes pulsées : onde porteuse d’une certaine fréquence régulièrement hachée par de brèves impulsions avec de fortes amplitudes et plus fortes fréquences.


Sources de rayonnements extérieurs

Hyperfréquences
Sources Hyperfréquences

La téléphonie mobile par triangulation s’appuie sur un réseau large d’antennes (de l’ordre de 300 000 en France) avec un superposition des protocoles de 2G à 5G en émission/réception d’onde électromagnétiques sur une gamme globale de 0,7 GHz à 3,8 GHz (pour mémoire, la fréquence optimale du four à micro-ondes est de 2,45 GHz pour le meilleur rendement d’excitation des molécules d’eau dans la matière vivante)

En Géobiologie, des distances de sécurité sont données, pour une protection sur les effets biologiques des rayonnements, avec une précaution fixée sur un champ électromagnétique à des niveaux inférieurs à 0,4 V/m en zone d’ambiance et 0,1 V/m en zone repos :

FluxDistance de sécurité
Face émetteur50 m
De biais60 m
Distances sécurité Antenne

Autres sources extérieurs, aux impacts plus ciblés ou limités (moins fréquents):

  • Les Radars
  • Les Relais Hertziens
  • Et les WIFI du voisinage !
Hyperfréquences : radars
Radars

Sources de rayonnement intérieures à l’habitat

Hyperfréquences ; sans fil
Le tout-connecté sans fil

Téléphonie mobile

  • Les téléphones mobiles (non coupé ou en mode avion) fonctionne en permanence, en boucle avec l’antenne relais.
  • Ils génère un flux de puissance de 0,5 Watt en veille et 2 Watt en communication, et beaucoup plus dans un lieu de type cage de Faraday (voiture, train, …) aggravé si en mouvement.
  • La norme officielle en terme de DAS est de maximum 2 W/kg ; mais un minimum bien inférieur est à rechercher.

Téléphone fixe sans fil DECT

  • Comparable à une antenne de téléphonie mobile mais installée dans la maison, en fonctionnement 24h/24, sauf si modèle de type Eco DECT+ (rayonne que lorsqu’il est utilisé).

WIFI (et/ou Bluetooth)

  • Largement déployé en intérieur/extérieur pour des usages se développant rapidement.
  • On peut en trouver presque partout, et pas seulement dans les matériels informatiques : consoles de jeu, babyphones, télévision, enceintes, décodeurs, .. jusqu’aux tableaux numériques pour l’enseignement.

Four micro-ondes

  • La plupart des fours fuient rapidement ou finiront toujours par fuir, avec un rayonnement fort à proximité mais uniquement si en marche.

Et d’autres à venir

  • TV connectées, Femtocell, Puces RFID, objets connectés …