Rayonnements et Energies : flux entre Terre et Cosmos


Par le terme Rayonnement, on désigne le processus d’émission ou de transmission d’énergie sous forme de particules, d’ondes électromagnétiques ou d’ondes acoustiques.

Le terme Radiation est plus spécifiquement associé à la Radioactivité et aux rayonnements ionisants : rayons X, α, β, γ.


Rayonnement tellurique

Rayonnements et Energies
Volcan et Magma
Rayonnements et Energies
Orage et Foudre

Le rayonnement de la Terre a deux composantes principales :

  • Le rayonnement nourriciers émanant du sol, véhiculant des ions négatifs attirés par le rayonnement cosmique positif (et retombant sous forme d’éclairs)
  • Les radiations agressives gamma et neutrons thermiques à la verticale des failles et discontinuités du sous-sol.
    • L’écorce terrestre ne représente que 1% du rayon de la Terre et n’est pas étanche au Manteau de roches en fusion sur 2 800 km d’épaisseur à partir de quelques dizaines de km.

Rayonnement cosmique

Rayonnements et Energies
Aurore boréale

La Terre est bombardée en permanence par du rayonnement cosmique, en provenance du Soleil, de la Voie lactée et des galaxies lointaines, d’une énergie entre 1 million et 100 milliards d’eV (visible sur les aurores boréales)

Le rayonnement cosmique se compose de :

  • Corpuscules :
    • Particules chargées : protons (88 %), noyaux d’hélium (9 %), antiprotons, électrons, positrons
    • Particules neutres : neutrinos et neutrons
  • Ondes :
    • Ondes infrarouges, lumière et ultra-violets A/B/C
    • Rayons X et Gamma
    • Lumière visible, Rayons Infrarouges et Micro-ondes

Ce rayonnement participe à hauteur de 14 % à la Radioactivité Naturelle totale à la surface de la Terre.

  • Les rayons gamma sont plus pénétrants que les particules alpha et bêta, mais sont moins ionisants.
  • Les rayons X sont des radiations ionisantes. Une exposition prolongée aux rayons X, ou une exposition répétée avec des répits trop courts pour l’organisme peut provoquer des brûlures (radiomes) mais aussi des cancers.
  • Les ultraviolets sont nocifs pour la santé humaine, notamment à cause de leur effet mutagène. Ils peuvent provoquer des cancers cutanés tels que le mélanome, provoquer un vieillissement prématuré de la peau (rides), des brûlures (coup de soleil), des cataractes. Ils sont néanmoins nécessaires à petites doses régulières pour la synthèse de la vitamine D.
RayonnementInteraction avec la matière
Rayonnement GammaTransitions
dans le noyau atomique
Rayons XTransitions des électrons
internes de l’atome
Rayons UltravioletsTransitions des électrons
de valence de l’atome
Lumière VisibleTransitions des électrons
de valence de l’atome
Rayons InfrarougesVibrations moléculaires,
Oscillations de particules
Micro-ondesVibrations moléculaires,
Oscillations électroniques
Ondes radioOscillations d’électrons
d’un circuit électrique
Rayonnements et Interactions

Boucliers Terrestres

Une partie des rayons cosmiques de basse énergie est piégée :

  • Par le Champ Magnétique (ceintures de Van Allen),
  • Par l’atmosphère :
    • Au travers de l’ionosphère (60 à 600 km altitude), le rayonnement cosmique devient positif en arrachant des électrons au molécules d’air devenant positives,
    • Les rayons X et gamma, et une partie de l’ultraviolet, sont presque totalement absorbés par l’atmosphère entre 70 et 150 km,
    • 99% des UVC, une grande partie des UVB et une petite partie des UVA sont arrêtés par la couche d’ozone entre 11 et 15 km.

Lors des grandes éruptions solaires (cycle sur 11 ans), le rayonnement augmente d’un facteur 1000.


Energies cosmotelluriques

La majeure partie du rayonnement cosmique nous parvenant est une énergie vitale nourricière pour tous les êtres vivants.

  • Il y a Synergie cosmotellurique « + Cosmos / – Terre » lorsque il y a compensation des champs cosmiques (particules positives) et telluriques (électrons et ions négatifs)
  • A contrario, il y a rupture de la compensation sur l’énergie
    • Cosmique : lorsque que contrarié par l’isolation des toits, les armatures métalliques, le béton, les vêtements synthétiques …
    • Tellurique : lorsque que filtré par les sols marécageux, les roches cristallines, les argiles, les isolants dans les habitations …

Les êtres vivants puisent une part essentielle de leur vitalité dans ce flux d’énergies nourricières à condition d’être canal sur leurs « 3 peaux » : épiderme, vêtements, habitation.