Un Diagnostic Géobiologie, pour Qui et pour Où ?


Diagnostic Géobiologie pour Qui pour Où
Un Diagnostic Géobiologie, pour Qui et pour Où ?

Les domaines d’application de la Géobiologie sont larges ! puisque sa matière première est le vivant dans toutes ses interactions avec ses environnements de Vie.


Pour les personnes

Sur ses differentes situations d’habitat, la Géobiologie pourra apporter des solutions aux contextes suivants :

Cas du logement emménagé

  • Pour rechercher des causes géobiologiques à des problèmes de ressentis et de mal-être, pour apporter un gain de confort et moindre complications dans le cas de pathologies avérées,
  • Ou par principe de précaution avant l’apparition de ces problèmes.

Cas du logement en cours d’acquisition ou d’emménagement

  • Pour s’assurer de la qualité géobiologique du lieu avant d’être trop engagé dans son acquisition puis dans son appropriation,
  • Pour éclairer les choix de disposition des pièces à vivre et des zones de repos (lit, canapé, bureau …) avant que cela ne devienne trop compliqué à changer.

Cas du terrain à bâtir

  • Pour orienter le choix d’implantation de la maison sur le terrain en identifiant les zones les plus favorables dans l’environnement naturel et artificiel local,
  • Pour assister l’architecte dans l’organisation et distribution des pièces principales, sur la base d’une cartographie des phénomènes géobiologiques présents.

Avec une attention particulière pour les personnes les plus fragiles :

  • Les personnes souffrant d’une pathologie lourde à ne pas surexposer à des pollutions supplémentaires,
  • les femmes enceintes, les nouveau-nés et les enfants plus sensibles à des perturbations contrariant leurs développements biologiques.

Remarque :

  • Parfois circule la fausse idée que la Géobiologie ne s’appliquerait qu’à des maisons à la campagne en pleine nature (!). En ville aussi, le cosmotellurique est bien présent, jusqu’en haut des étages d’un immeuble, avec de plus souvent des excès en pollutions artificielles propres au milieu urbain.

Pour les animaux

Les animaux sont nettement plus sensibles et réactifs aux zones géopathogènes que les humains, de leur proximité à la Nature et dépendance vis à vis d’elle.

Les animaux à l’état sauvage sauront naturellement gérer cette emprise aux perturbations géobiologiques.

En revanche les animaux domestiqués et contraints, par exemple dans un élevage au m2 de leur box, vont devoir en subir les effets et conséquences à longs termes.


Pour les végétaux

Les végétaux sont particulièrement sensibles aux rayonnements cosmotelluriques avec la caractéristique de ne pas pouvoir se déplacer pour s’en éloigner ! Condamnés a subir !

Cas des arbres et arbustes

  • L’observation des arbres au court de leur développement est significative des perturbations locales auxquelles ils sont exposés, et des stratégies mise en œuvre propres à chaque espèce en réaction à ces perturbations.
  • La connaissance de ces données comportementales pourront être utiles voire déterminantes :
    • Pour le paysagiste dans ses choix de plantations d’arbres et d’arbustes pour un résultat positif sur le long terme,
    • Pour l’arboriculteur dans le design global d’implantation d’un verger productif par exemple.

Cas des plantes potagères, médicinales et d’ornement

  • La plupart des plantes maraichères vont souffrir en zones perturbées sauf pour les plantes médicinales au comportement inverse.
  • En complément aux caractéristiques de qualité du sol et de son exposition, les données géobiologiques du jardin seront d’un appui significatif pour le jardinier, le maraicher et le designer permacole dans :
    • l’implantation de ses planches de cultures annuelles, et surtout pluriannuelles,
    • la localisation de sa zone dédiée aux plantes médicinales,
    • la distribution des plantations d’ornement,
    • l’alignement de ses arbustes fruitiers.