Failles Géobiologiques


Une Faille en Géobiologie n’est pas une faille au sens géologique, qui est de nature tectonique et qui même dite de « surface » se trouve à quelques kilomètres de profondeur. Ce que peut détecter le Géobiologue ne dépasse pas quelques centaines de mètres sous la surface du sol, se limitant à l’épiderme de la croûte terrestre.

Le terme Faille en Géobiologie regroupe sous ce terme de multiples cas de discontinuités du sous-sol :

  • des zones de moindre résistance,
  • des zones de glissement entre deux matériaux,
  • des diaclases (fissure dans la roche).
www.geobios.com

Propriétés

Ces discontinuités géologiques laissent fuser du rayonnement gamma, issu de la Radioactivité Naturelle du sous-sol.

L’écorce terrestre est fragile et se transforme au gré des mouvements de terrain du sous-sol. De l’effet des pressions qui s’exercent, les roches se brisent ou se déplacent entre elles. Les cassures qui en résultent provoquent un effet de Faille propice à se voir envahie par l’eau souterraine, en eaux stagnantes ou en Veines d’Eau, ces dernières aggravant la nocivité de la Faille. Dans les terrains granitiques, s’ajoute en nocivité le Radon s’infiltrant par les fissures jusqu’à sous les maisons.

La Faille est dite humide si elle est traversée par une Veine d’Eau, et sinon elle est dite sèche.


Particularités

Une Faille peut rayonner en oblique : il est donc nécessaire d’en faire la détection à tous les étages d’une maison ou d’un immeuble.

Failles Géobiologiques
www.geobios.com

Une Faille sèche peut se limiter à une cavité : il est donc nécessaire de réaliser une détection fine de tous les espaces.