Electricité Domestique : de la distribution à la consommation


L’Electricité Domestique trouve son origine dans la découverte de la première lampe à filament par Thomas Edison (1870).

  • En plus d’une centaine d’année, on estime le rayonnement électromagnétique 100 à 200 millions de fois plus fort qu’avant l’avènement de la « fée électricité »,
  • Phénomènes aggravé plus récemment avec l’accélération des technologies sans fil et de leurs rayonnements Hyperfréquences.

L’Electricité se caractérise par un courant électrique (Ampère) circulant dans des conducteurs sous tension (Volt). L’Electricité Domestique distribué est un courant alternatif (50 Hz).

Le choix de cette fréquence 50 Hz a été fait historiquement sur des considérations purement techniques, mais elle est malheureusement proche de certains cycles biologiques chez les humains : cas des fréquences cérébrales entre les états de conscience (environ 40 Hz et plus) et les états de sommeil (environ 4 Hz).


Nature des rayonnements

Onde electromagnétique
Champs électro(E)-magnétique (B)

Le courant alternatif génère un rayonnement électromagnétique induit par les champs électriques et magnétiques variables en interaction.

  • Le champ électrique est produit par une différence de potentiel (Volt) entre la Phase et la Terre (appareils et conducteurs sous tension alternative) ;
  • Le champ magnétique est produit par un courant (Ampère) circulant dans un conducteur sous tension (Volt), avec un champ plus fort dans les équipements à fort ampérage (lignes haute tension, radiateurs, plaques de cuisson, …) et les appareils à bobinages (moteurs électriques).

Le champ électrique peut être atténué par la végétation et par les murs de l’habitation, mais pas le champ magnétique.

Les structures métallique non reliées à la Terre diffusent le champ électrique sur toutes les surfaces et structures, à des degrés divers (une structure en bois rayonne 20 fois plus qu’une structure en brique).


Sources de rayonnement extérieures

Electricité Domestique
Sources Basses-Fréquences

Le réseau de distribution de l’électricité met en œuvre des lignes à haute tension (max 400 kV) soit aériennes soit souterraines, et des transformateurs à différents niveaux jusqu’aux transformateurs de quartier pour la distribution finale du 230 V.

Le champ électrique généré par ces équipements tend à retomber assez rapidement, et à être atténué par la végétation et par les murs de l’habitation, mais pas le champ magnétique qui rayonne dans tous les sens. Pour des lignes enterrées, le champ électrique est vite réduit voire supprimé, mais pas le champ magnétique.

En Géobiologie, des distances de sécurité sont données, pour une protection sur les effets biologiques des rayonnements, avec une précaution fixée sur un champ magnétique à des niveaux inférieurs à 200 nT :

Tension de ligneDistance de sécurité
24 kV50 m
50 kV60 m
63 kV75 m
90 kV90 m
200 kV110 m
225 kV150 m
400 kV225 m
Voie ferrée50 m
Ligne TGV100 m
Transfo de quartier15 m
Distances de sécurité Lignes HT

A cette problématique de rayonnement, s’ajoute des risques de courants vagabonds sur des fuites de transfos, sur des équipements type éoliennes, …


Sources de rayonnement intérieures à l’habitat

Electricité Domestique
La vie moderne multiplie les sources de pollutions électromagnétiques, certes pour son confort, mais en agravant son electrosmog

Câblages

  • Les câbles électriques sont déployés largement dans les bâtiments :
    • Encastrées dans les murs, sols, plafonds … et donc non visibles,
    • En « paquet de fils » pour alimenter les différents équipements.
  • Les rayonnements de ces câbles s’additionnent, avec des propagations dans les éléments de structures variables en fonction de la nature de ces éléments.

Equipements électriques domestiques

  • En fonction de la technologie de l’équipement, l’impact sera soit en champ magnétique soit en champ électrique.
  • Valeurs typiques en champ magnétique, sachant que le seuil préconisé en Géobiologie est de ne pas se surexposer à plus de 200 nT en zone d’ambiance et 50 nT en zone repos :
Electricité Domestique : cas magnétique
Force du Champ Magnétique 50 Hz
  • Valeurs typiques en champs électriques, sachant que le seuil préconisé en Géobiologie est de ne pas se surexposer à plus de 10 V/m en zone d’ambiance et 5 V/m en zone repos :
Electricité Domestique : cas électrique
Force du Champ Electrique 50 Hz

Points d’attention sur certains équipements

  • Four micro-ondes
    • Constat empirique : ces fours fuient ou finissent toujours par fuir, donc autant ne pas en faire l’acquisition ! d’autant qu’ils génèrent à la fois des pollutions magnétique et hyperfréquence (micro-ondes)
  • Plaques de cuisson
    • Les plaques à induction génère un champ magnétique important, inhérent à la technologie utilisée par ces plaques. La distance de sécurité est de l’ordre de 2 m ! pas pratique pour faire la cuisine.
    • A préférer la cuisson gaz, et sinon électrique ou halogène.
  • Ampoules fluo-compactes
    • Ce type d’ampoules rayonne d’une part et d’autre part pollue en générant des harmoniques 25 kHz/70 kHz sur le 50 Hz.
    • A préférer les ampoules LED sans transfo ou halogènes.
  • Technologies CPL
    • Le CPL, qu’il soit Linky ou Domotique (Internet, …), produit du « courant sale » 30 à 125 kHz superposé au courant domestique 50 Hz et diffusant dans toute la maison en se propageant sur tous les circuits électriques connectés.